Avec l’âge, l’os des mâchoires se résorbent, c’est-à-dire qu’ils diminuent de volume et ce, en hauteur, en largeur et en profondeur. Certains facteurs peuvent également accélérer sa fonte tels que les maladies des gencives (maladie parodontale), le tabagisme, le port de prothèses dentaires et la perte des dents. En effet, l’os est stimulé par la présence des dents dans la mâchoire. Si une dent est perdue, l’os n’est plus sollicité à cet endroit et il a tendance à se résorber. Afin de pouvoir placer un implant dentaire, une quantité suffisante d’os est nécessaire. Le chirurgien maxillo-facial déterminera, suite à l’examen clinique et radiologique de votre cavité buccale, si une telle procédure est requise avant la chirurgie implantaire.

Différents types d’os peuvent être greffés aux zones requises et plusieurs facteurs vont influencer le choix du chirurgien maxillo-facial. Voici quelques exemples :

  • Votre propre os (autogène), qui peut être prélevé au niveau :
    • De la mâchoire inférieure (menton, région dents de sagesse)
    • De la mâchoire supérieure (tout au fond, sur les côtés)
    • De la crête iliaque antérieure ou postérieure (hanche)
    • Du tibia
    • Du crâne (seulement la table externe sur le crâne)
  • De l’os provenant d’un autre individu (allogénique)
    • Ex : Demineralized freeze-dried bone, Puros©, etc
  • De l’os provenant d’un autre animal (xénogénique)
    • Bio-Oss© (os bovin dont toutes les cellules ont été éliminées)
  • De l’os synthétique (alloplastique)

Au niveau du maxillaire supérieur, il arrive que les sinus se pneumatisent, c’est-à-dire qu’ils augmentent de volume au dépend de l’os. Cela peut entraîner une perte de hauteur osseuse et limiter la mise en place d’un implant. Si tel est le cas, une élévation sinusale peut être réalisée afin d’aller apposer un peu d’os au plancher du sinus et ainsi, obtenir une hauteur d’os adéquate. Cette procédure peut se faire sous anesthésie locale combinée ou non à la sédation consciente. Par une petite fenêtre osseuse, la membrane qui recouvre la cavité sinusale est repoussée vers le haut et l’os est déposé sous cette membrane. Tous les types d’os peuvent être utilisés. Habituellement, une période de guérison (environ 6 mois) est nécessaire avant la mise en place de l’implant. Par contre, il est parfois possible de faire l’élévation sinusale et la mise en place de l’implant simultanément. Le chirurgien évaluera, lors de la consultation initiale, si votre situation le permet.

Élévation sinusale et greffe osseuse

L’utilité des greffes osseuses est variée. En effet, l’augmentation osseuse permet d’éloigner des structures anatomiques que l’on désire éviter, ou encore, d’élargir la crête osseuse édentée afin de faciliter l’insertion de l’implant dentaire. Le volume osseux autour des implants peut avoir des répercussions sur le résultat final et il est dans l’intérêt de chacun de ne pas négliger cet aspect. Parfois, le chirurgien aura recours à l’utilisation d’une membrane de collagène lors de l’intervention afin de favoriser le maintien de la greffe osseuse durant la guérison. Cette membrane va fondre (se résorbe d’elle-même) et ne nécessite aucun acte chirurgical supplémentaire.

Chez les patients n’ayant aucune dent à la mâchoire supérieure, le manque d’os est parfois si important qu’une greffe osseuse plus extensive est requise pour la réhabilitation implantaire. Dans ces cas, la chirurgie est réalisée en centre hospitalier sous anesthésie générale et l’os autogène est souvent préconisé. Une courte hospitalisation est prévue.

Greffe osseuse alvéolaire

Greffe d’un bloc osseux